1er Baromètre « Arthur Loyd » de l’attractivité des métropoles…

métro

   Le cabinet conseil en immobilier d’entreprise Arthur Loyd propose un outil de mesure du dynamisme et de l’attractivité des métropoles.

Pour cela, il a synthétisé l’ensemble des données générées par des sources officielles, d’indicateurs analysés et créés, autour de 4 thèmes :

– les performances économiques ;

– la capacité d’accueil pour les entreprises et la santé des marchés tertiaires ;

– la connectivité, le capital humain et le potentiel de croissance ;

– la qualité de vie.

Cela a permis d’analyser les tendances depuis la crise économique de 2008/2009 dans les territoires urbains, de cerner les avantages concurrentiels des métropoles avec une identification des potentiels d’amélioration et de remettre en perspective les « performances » des aires urbaines dans le contexte de la métropolisation (voir classement en illustration de l’article).

Le constat majeur de ce premier « Baromètre » est que les grandes métropoles sont « les lieux où la reprise économique est la plus dynamique depuis 2009. Les Activités Métropolitaines Supérieures (AMS, définition Insee, assimilables aux activités à haute valeur ajoutée) s’y concentrent et leur progression au cours des dernières années a été beaucoup plus forte qu’ailleurs en France. » Elles ont le mieux résisté à la crise de 2008 par une capacité de renouvellement du tissu économique

Et Daniel Dorchies – Président d’Arthur Loyd – de souligner que ce regard porté par ses équipes depuis trente ans a permis de définir les évolutions des agglomérations : «  des pans entiers de nos villes hier en friche sont devenus les vitrines de l’économie française, avec l’émergence de véritables quartiers d’affaires hyper connectés : la Part-Dieu à Lyon, Euralille, ou Euronantes sont autant d’exemples qui illustrent le renouveau de certaines de nos grandes capitales régionales. »