Claude Schoepfer : « Le secteur agroalimentaire doit continuer à assurer le développement économique en Vaucluse »

art102

Chaque mois nous vous proposons un portrait d’entrepreneur particulièrement engagé sur notre territoire. Nous retrouvons ici Claude Schoepfer, dirigeant d’entreprise et Président de l’UPAGROV 84.

Claude Schoepfer, vous dirigez la société CSI (Claude Schoepfer Industrie) au Thor, Vous êtes également Administrateur de la CGPME (Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises) 84 et Président de l’UPAGROV 84. Pouvez-vous revenir sur les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

D’Escholzmatt à Kappel en Suisse, d’Avignon au Thor en France, le nom de SCHOEPFER a toujours été associé au lait et à la fabrication de fromages depuis 1529. J’ai perpétué cette tradition mais je me suis également engagé collectivement en invitant les industriels de l’agroalimentaire à se rassembler pour défendre leurs intérêts ou encore à s’allier aux producteurs locaux.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Notre petite entreprise réalise un Chiffre d’Affaires d’1 M€ et compte 6 salariés. Elle développe des produits intermédiaires fromagers très diversifiés à destination des industries agro-alimentaires : Des fromages fondus et des bases aromatiques fromagères offrant des textures et des présentations très variées pour toute sortes de plats cuisinés, de sandwichs ou croques monsieur, de pizza, de soupes, de sauces, de pâtes, de feuilletés (tartes, quiches…), de pâtisseries salées et charcutières. Il s’agit de fondants de Cantal, de Comté, d’Emmental, de Gorgonzola, de farces fromagères pour le fourrage des pâtes, de crêpes, de fromages fondus pour garnir gratins, croque-monsieur, rouleaux au fromage, ou encore sandwiches, de fromages râpés pouvant être filant, nappant, gratiné, et de préparations pour fondues inévitablement !

CSI propose une palette infinie de saveurs, essentiellement naturelles et sans conservateur, avec les meilleures garanties de sécurité bactériologique et avec une grande souplesse d’approvisionnement. Notre service R&D élabore également des recettes « sur mesure », des produits sur cahier des charges, réalisés en étroite collaboration avec nos clients.

Vous êtes Président de l’UPAGROV 84. Pouvez-vous nous éclairer sur ce que représentent vos filières en Vaucluse ainsi que sur les problématiques qu’elles rencontrent ? Quelles ont été vos actions en 2012 ? Vos projets pour 2013 ?

L’ UPAGROV 84 (Union Patronale AGROalimentaire et Vinicole du Vaucluse) fait partie du réseau des partenaires du tissu alimentaire industriel de Provence Alpes-Côte-d’Azur, rassemblé autour de la FRIAA.  Elle est l’organisation syndicale représentative du secteur agroalimentaire vauclusien  au sein des MEDEF et CGPME départementaux. Cela représente plus de 200 industriels et près de 10 000 emplois.

L’ UPAGROV 84 assure notamment les mandats patronaux afin de défendre les intérêts de la filière (CCI, Conseil de prud’hommes, etc). Elle représente également le patronat agroalimentaire Vauclusien auprès des instances politiques départementales : Préfecture, Département, Communauté de Communes, et joue un rôle de service à ses adhérents, notamment en matière social et juridique.

L’UPAGROV 84 souhaite aujourd’hui poursuivre sa dynamique en renforçant sa vocation syndicale et en rendant ainsi l’ensemble des  besoins de la filière  toujours plus légitimes auprès des institutions et des collectivités locales. En plaçant la relation humaine au cœur de l’action, elle assurera ainsi des échanges et des rencontres de qualité entre chefs d’entreprises Vauclusiennes, pour conforter leur solidarité.

 

La rédaction