Gaz naturel : l’histoire s’écrit avec SFGE Avignon

art73
   Il fut un temps où choisir le gaz naturel comme énergie était un jeu d’enfant. A la fin de la seconde guerre mondiale, le gaz et l’électricité nationalisés, Gaz de France se trouve en position de quasi monopôle à tous les niveaux, achat, transport, distribution et vente. Une solution simple mais plutôt radicale du point de vue de la concurrence.

L’ouverture du marché de l’énergie en France attendra 55 ans. Elle s’échelonne de 2000 à 2007, date à laquelle 11 millions de consommateurs français sont libres de choisir leur fournisseur de gaz naturel.

Aujourd’hui une quinzaine de fournisseurs se répartissent les marchés grands comptes, entreprises ou particuliers. Ces fournisseurs achètent du gaz de Norvège, de Russie, des Pays Bas, d’Algérie, mais aussi du Qatar, d’Egypte, ou du Nigéria à des producteurs qui le livrent par gazoduc ou méthanier aux points d’entrés en France. De là, ce gaz est comptabilisé et acheminé par GRT Gaz (Gaz de France) ou TIGF (Total) qui se partagent le réseau de transport et les stations de compression.

Au niveau des communes, la distribution du gaz naturel est ensuite assurée par GrDF pour 9400 d’entre elles, une vingtaine d’entreprises locales de distribution gérant 600 autres. Tous les fournisseurs de gaz français utilisent les mêmes réseaux pour alimenter leurs clients, et paient un péage dont le prix est régulé par les pouvoirs publics.

En réalité, c’est évidemment un seul et même gaz qui circule dans les tuyaux du réseau et que tout le monde consomme.

Pour faire jouer la concurrence, c’est à dire pour qu’elle profite au consommateur, l’équation n’est pas si facile. Le fournisseur ne maîtrise en effet ni l’achat, ni le transport, ni la distribution. Il ne peut donc se différencier que sur ses frais de fonctionnement et sur le service qu’il rend au client.

C’est sur ce constat que la Société française de gaz et d’électricité, basée à Avignon, une société d’ingénierie française, a créé le site internet sfge.fr. A l’image des banques ou assureurs en ligne, le site est le premier fournisseur exclusivement numérique à proposer des contrats gaz à des entreprises.

Partenaire de Gazprom Energy, représentation française du 1er producteur mondial de gaz, la SFGE a développé un système d’analyse basé sur la localisation des points de consommation. Ce système détermine le prix du gaz naturel à long terme en intégrant, par exemple, des paramètres de la commune raccordée tels que l’éloignement des zones de stockage, le raccordement au réseau principal ou secondaire, qui interviennent dans les tarifs d’acheminement.

L’offre de SFGE repose donc sur des prix différenciés pour plus de 9 000 communes.

Mais l’analyse prend également en compte la spécificité de consommation de chaque entreprise qu’elle caractérise par un profil type. Et elle module ses résultats en fonction des vœux de l’entreprise quant à sa durée d’engagement.

Grâce à la combinaison de toutes les données, il est donc possible d’offrir aux professionnels des prix sur mesure et des garanties telles qu’un prix plus bas de 20 %, le maintien du prix conclu durant toute la période de souscription et aucune clause d’engagement en volume.

Dans un marché complexe, SFGE répond ainsi à la double préoccupation des entreprises : améliorer leur compétitivité et préserver l’avenir.