Le paritarisme à l’heure de vérité ?

art44

 

Les partenaires sociaux arriveront-ils à relever le défi, lancé par le président de la république, celui de la sécurisation de l’emploi. Alors que les français entendent, tous les jours le terme de « compétitivité »et que tout est plus « vert » chez nos amis allemands, patronat-syndicats se retrouvent pour un nouveau round de négociations qui pourrait être décisif pour l’avenir de notre marché du travail. Un échec de ces négociations sacraliserait l’immobilisme social à la française, et l’impuissance de nos acteurs sociaux dans les « grandes » réformes sociales, l’appel à l’Etat serait un signe de désaveu. L’enjeu est pourtant de taille, et le compromis indispensable, les sujets sur la table sont nombreux et larges : précarité, anticipation des évolutions de l’activité, maintien dans l’emploi face aux difficultés conjoncturelles et licenciements collectifs. Alors, bougez-vous ! Faites que nos 3400 pages de notre code du travail deviennent une source de stabilité et de sécurité pour tous.

Tomas Redondo, Juriste.