PACA fait mieux que la France

art19
    Début d’embellie ou simple sursaut, l’économie de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est distinguée du niveau national l’année dernière. Dans son Bilan économique 2013, l’INSEE relève en effet que c’est en PACA que «le nombre d’emplois salariés a le plus fortement progressé en 2013».

Ballottée dans le désordre économique mondial, la France a vu sa croissance fortement ralentir en 2012. 2013 n’a pas beaucoup amélioré la situation, et même si l’activité économique a légèrement progressé au niveau national (+0,3%), l’emploi salarié a continué à se dégrader (−0,2%, après −0,6% en 2012). Dans ce contexte plutôt morne, Provence-Alpes-Côte d’Azur a mieux tiré son épingle du jeu et l’institut note que «Cette meilleure orientation de l’économie régionale a été ressentie dans la quasi-totalité des secteurs d’activité.»

Premier bénéficiaire de l’éclaircie, le tertiaire marchand, dont les effectifs salariés ont augmenté de +0,9%, notamment dans les services (+0,9%) et dans le commerce (+0,7%, après −0,7% en 2012). L’hébergement et la restauration ont également progressé, grâce en particulier à la clientèle internationale, venue plus nombreuse des Etats Unis, d’Asie, du Japon et de Chine, … alors que les français ont moins visité la région. Malheureusement les secteurs des transports, de l’information et de la communication n’ont pas tiré profit du rebond.

Dans l’industrie, contrairement à la tendance nationale, les effectifs salariés se sont stabilisés, tirés par l’aéronautique et l’agroalimentaire, après un repli de -0,3 % en 2012.

Dans le domaine agricole, les productions céréalières, maraîchères et la viticulture, ont sensiblement diminué mais la baisse de production a été compensée par des prix en hausse. A noter toutefois que la récolte régionale de raisin de cuve a atteint son minimum historique dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

Dans la construction, particulièrement frappée par la crise, la baisse des effectifs a ralenti en 2013, du fait de l’augmentation des mises en chantier de logements (+4%, contre −13% au niveau national).

L’intérim, qui ajuste le marché de l’emploi en période d’incertitude, est également reparti à la hausse avec 1060 emplois créés en 2013.

Quant aux créations d’entreprises hors auto-entreprises, elles sont reparties à la hausse en 2013 (+8,5%) après quatre années consécutives de baisse, le nombre de défaillances d’entreprises restant stable. Seules les créations d’auto-entreprises ont fortement reculé (−14,7%).

Globalement, avec une création de 7270 emplois salariés supplémentaires, soit une augmentation de 0,7% en 2013, PACA affiche la plus forte évolution des régions françaises. Cette amélioration du marché de l’emploi se répercute d’ailleurs sur les indicateurs du chômage à la fin de l’année 2013. La forte progression du premier semestre (+17740 demandeurs d’emplois) a fortement ralenti au second semestre (+8060). La demande d’emploi a moins progressé chez les jeunes et même baissé chez les jeunes femmes. Le taux de chômage régional s’est ainsi stabilisé à 11,3% de la population active fin 2013, mais reste élevé, à 1,5 point au dessus du niveau national.

Le marché du travail reste cependant sous tension, et le nombre d’allocataires du RSA a continué d’augmenter en 2013 (+5,2% après +4,9% en 2012) pour atteindre 413000 personnes, soit 8,4% de la population régionale.

Le bilan, s’il est plus satisfaisant que celui du pays, est cependant encore loin d’être reluisant. Il montre toutefois que la région a des atouts solides qu’il s’agit de développer en étant créatif et qu’il reste à tous ses habitants de relever le défi.